Conférence de presse sur les GALIAN 2017

XXe édition « du concours prix galian »

Le « concours prix galian » 2017 aura lieu le samedi 3 juin 2017 dans la salle de conférences de Ouaga 2000. Dans cette perspective, le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a animé une conférence de presse, le mardi 2 mai 2017, pour lever le voile sur les réformes et innovations qui marqueront cette édition.

Pour répondre aux questions des journalistes qui cherchent à comprendre pourquoi la suppression de certains genres rédactionnels cette année, le ministre Dandjinou a indiqué qu’afin de continuer d’améliorer l’organisation du concours, un atelier de réflexion a été organisé, du 20 au 23 octobre 2016 à Koudougou et a regroupé les différents professionnels des médias et les autres acteurs du secteur de l’information et de la communication. C’est ainsi que, avance le ministre en charge de la Communication, prenant en compte les recommandations issues de cet atelier ainsi que celles des différents jurys des éditions précédentes, des innovations ont été apportées à l’organisation du concours.

Au nombre des recommandations, on note que le montant de l’enveloppe allouée à chaque lauréat est passé à 1million de FCFA contre 500 000 FCFA les éditions précédentes. Et en plus, cette année, pour marquer les 20 ans des Galian, il a été institué un super Galian de 3 millions de FCFA plus une parcelle de de 375 m2 à Ouaga 2000. Le prix sera attribué au meilleur journaliste parmi les 15 genres en compétition.
Des changements sont aussi intervenus au niveau des prix spéciaux, dont le nombre sera limité à 10 cette année.
Cependant, le ministre Dandjinou a rassuré les professionnels des médias que la situation peut évoluer d’une édition à l’autre et d’autres genres rédactionnels pourraient être pris en compte, les années à venir.
Toujours dans le sens d’améliorer la qualité des productions journalistiques, et sur recommandation des participants à l’atelier et des différents jurys, le département de la Communication a produit un document appelé « memento du candidat » réalisé par l’Institut des Sciences et Techniques de l’information et de la communication, avec la contribution de professionnels des médias, de journalistes émérites, d’universitaires et de techniciens. Ledit document contient et rappelle la définition des différents genres rédactionnels les plus utilisés dans les différentes rédactions. Ce document est mis à la disposition des praticiens et peut servir d’aide-mémoire.
Le ministre Dandjinou a rassuré les professionnels des médias que la situation peut évoluer d’une édition à l’autre et d’autres genres rédactionnels pourraient être pris en compte, les années à venir.
Toujours dans le sens d’améliorer la qualité des productions journalistiques, et sur recommandation des participants à l’atelier et des différents jurys, le département de la Communication a produit un document appelé « memento du candidat » réalisé par l’Institut des Sciences et Techniques de l’information et de la communication, avec la contribution de professionnels des médias, de journalistes émérites, d’universitaires et de techniciens. Ledit document contient et rappelle la définition des différents genres rédactionnels les plus utilisés dans les différentes rédactions. Ce document est mis à la disposition des praticiens et peut servir d’aide-mémoire.

Comme autre innovation, à partir de cette édition, la nuit du communicateur s’appellera désormais « nuit des galian » et connaitra une amélioration dans son organisation, du point de vue du contenu et du format afin de rendre cette nuit d’excellence plus attrayante pour les spectateurs et les téléspectateurs.
Le concours « prix galian » célèbre cette année ses 20 ans. Le ministre Dandjinou a indiqué que son département entend marquer l’évènement d’une pierre blanche. Il y aura la production d’un film documentaire, d’un magazine radiophonique et d’un trombinoscope. Selon le ministre en charge de la Communication, « Il était une fois les galian », tire du film documentaire, se veut un retour interactif sur l’évolution du concours au sein des différents corps de métier de femmes et d’hommes toujours en quête d’excellence.
Depuis le 24 avril dernier, la Direction générale des médias, située à Ouaga 2000, reçoit les œuvres, et ce, jusqu’au 8 mai prochain.